Restaurant virtuel : qu'est-ce que c'est et comment ça marche | ISA

Restaurant virtuel : ce qu’il est et comment il fonctionne (et pourquoi il connaîtra un grand succès dans les années à venir)

Pour le secteur de la restauration, la gestion flexible de la charge de travail n’est pas une option, mais une nécessité liée à la popularité croissante des services de livraison de repas. Ce n’est pas un hasard si le restaurant virtuel, un service tiers qui optimise les opérations et réduit les coûts, est de plus en plus populaire. En quoi consiste exactement ce service et pourquoi est-il en pleine expansion ? 

Restaurant virtuel : comment ça marche

Le concept de restaurant virtuel est lié à la tendance connue sous le nom de cuisine virtuelle : une cuisine professionnelle sans service au public, dédiée à la préparation et au stockage de produits finis et semi-finis pour les petites et grandes entreprises de restauration. Ces produits sont généralement conçus pour les services de livraison à domicile, grâce aux applications de livraison de nourriture et aux services logistiques de plus en plus efficaces. Le restaurant virtuel offre de nombreux avantages : disposer d’un espace professionnel dans une région éloignée – ce qui réduit les frais de location – et simplifier le flux de travail et la gestion du personnel. Contrairement à ce que l’on pourrait penser, le restaurant virtuel ne rime pas forcément avec produits bas de gamme et gastronomie standardisée : il peut avoir pour objectif de proposer une cuisine de haut niveau, avec des propositions ciblées pour ses partenaires. La qualité dépend non seulement de l’expérience des chefs cuisiniers, mais aussi du niveau de l’équipement utilisé. 

Comment équiper un restaurant virtuel

La technologie du froid est, bien entendu, un acteur majeur du restaurant virtuel. Le processus de pasteurisation et la nouvelle génération d’équipements permettent d’allonger les durées de conservation de plusieurs semaines – ou mois – sans pénaliser la qualité du produit. Cela s’applique également à la gastronomie haut de gamme et aux préparations artisanales, réalisées sans l’utilisation de conservateurs et d’additifs chimiques. Comme nous l’avons déjà dit, le laboratoire du restaurant virtuel doit répondre à toutes les exigences, y compris celles de la haute cuisine. Faire confiance à ISA est une garantie, grâce à la vaste gamme d’équipements de l’entreprise pour la préparation de cuisines et de laboratoires professionnels, structurés pour répondre à tout type de produit, de la pâtisserie aux plats cuisinés à emporter.   

Architecture froide par ISA

L’une des marques dédiées au secteur de la restauration est Abaco, la marque d’ISA dédiée aux produits technologiques semi-finis en acier, spécialement conçue pour l’aménagement d’établissements publics et de cuisines professionnelles, avec un service de conception personnalisé pour l’installation d’unités réfrigérées, de vitrines et d’unités encastrables canalisées. Le catalogue ISA comprend des solutions modulaires et sectionnelles, ainsi que des meubles conçus sur mesure, capables de répondre aux exigences d’aménagement les plus complexes. Cette polyvalence fait également de l’ISA une référence de premier plan pour les établissements multiservices, ainsi que pour les restaurants virtuels qui se caractérisent par des charges de travail plus ou moins intenses.

En matière d’équipement professionnel de laboratoire, l’excellence et l’innovation sont synthétisées par la ligne Lab, qui présente une gamme renouvelée de blast chillers, d’armoires et de tables réfrigérées aux performances de pointe. Les opérations de conservation et de stockage allient à la perfection praticité et économie d’énergie. La gamme Zero, dans le détail, répond aux exigences du laboratoire professionnel avec des produits qui allient puissance et large éventail de fonctions, conçus pour la boulangerie, la pâtisserie, l’industrie alimentaire et la restauration. Refroidissement négatif et positif, décongélation, levage, refroidissement des boissons, préparation de plats cuisinés à l’heure souhaitée : ce ne sont là que quelques-unes des fonctions possibles pour gérer les cycles de production. Le système d’isolation et l’efficacité de l’unité de condensation, de l’unité d’évaporation et des ventilateurs contribuent à créer un environnement de travail fonctionnel et silencieux, au nom du confort et des économies d’énergie.